Doctor Who & Compagny Index du Forum
FAQ
Membres
Profil
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Connexion

S’enregistrer
 

Scream Of The Shalka

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who & Compagny Index du Forum -> Les Spin Off -> Spin-off général
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ledru Rollin


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2014
Messages: 298
Masculin

MessagePosté le: Sam 20 Aoû - 15:34 (2016)    Sujet du message: Scream Of The Shalka Répondre en citant

Scream Of The Shalka


Episode (animation)

Durée : 1h20
Date : 13 novembre 2003 - 18 décembre 2003
Scénariste : Paul Cornell
Réalisteur : Wilson Milam
Animations : Cosgrove Hall

Neuvième Docteur : Richard E Grant

Compagnon du Docteur : Alison Cheney — Sophie Okonedo
The Master — Derek Jacobi


Autres personnages :
Dawson / Greaves — Conor Moloney
Max — Andrew Dunn
Joe — Craig Kelly
Mathilda Pierce — Anna Calder-Marshall
Shalka Prime — Diana Quick
Major Kennet — Jim Norton


Résumé : Le Docteur, commissionné par les Time Lords, doit empêcher l'invasion sur Terre des Shalka, créatures aux fortes capacités vocales.

Bonus :
Making of 'Carry On Screaming'
'The Screaming Sessions' (interviews de 2003)
'Interweb of Fear': sur l'histoire du site de la BBC et Doctor Who
Novélisation

Titre: Scream of the Shalka

Auteur : Paul Cornell

Date de publication: 2004 par BBC Books

Audiobook

Durée : ?

Date : juin 2016

Auteur : Paul Cornell

Narrateur : David Collings


Dernière édition par Ledru Rollin le Mer 4 Jan - 22:29 (2017); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 20 Aoû - 15:34 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ledru Rollin


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2014
Messages: 298
Masculin

MessagePosté le: Sam 20 Aoû - 15:43 (2016)    Sujet du message: Scream Of The Shalka Répondre en citant

Le visionnage de Scream Of The Shalka m’a apporté plutôt un sentiment de malaise auquel je ne m’attendais pas trop. Était-ce parce que je savais d’avance que ni l’épisode, ni son Docteur, n’étaient pas canon ? Ou bien est-ce le fait de rencontrer une incarnation uniquement par des animations ? ou bien est-ce la qualité des animations ? la qualité des dialogues ? la qualité de l’épisode tout court ?!
Pour faire court : dès le départ j’ai trouvé que ça ressemblait plus à une parodie qu’un vrai épisode. Mais au fond, est-ce que, pour ceux ayant déjà connu les classiques, la nouvelle série ressemblait-elle pas à une parodie ?! Je reviendrais sur cette question en conclusion.
Déjà, et je ne sais pas si c’est une caractéristique en fait propre aux audios, mais j’avais l’impression que les personnages étaient totalement caricaturaux. Au début nous avons donc un agent (?) et son bras droit qui se prend pour Antoine: avec une chemise à fleur le type parle donc comme un shooté. Et quand il leur arrive quelque chose les mecs font des interjections « oh ! ha ! what’s happening ?! ». On sent que le public visé par ce dessin animé est de 5 à 12 ans.

Le Docteur par son look et ses monologues a, dès le départ, l’air antipathique. Bon je n’avais pas aimé Richard E Grant dans The Curse Of Fatal Death et son rôle pour la Great Intelligence dans la saison 7 lui va comme un gant pour son délie de sale-tête; mais bien que je comptais lui donner une seconde chance, c’est mal parti pour lui, mais sur la longueur on finit par s’y faire.
En fait, au début, il a ses raisons d’être pas très sympathique puisque on semble comprendre qu’en fait les Time Lords l’envoi en mission dans des endroits où il y a des problèmes, et contre son gré.

Ici, il arrive donc dans une ville déserte, où les gens sont en fait terrifiés par d’étranges créatures souterraines émettant des ondes sonores pouvant paralyser les gens. Dans le pub du coin, le Docteur investigue, mais ne tire rien. Pendant ce temps, son Tardis se fait voler.
Ensuite, le Docteur discute avec une vieille dame dans la rue. On retrouve une référence au tout premier épisode de la série, lorsque le Docteur demande si les €uro sont enfin acceptés. Terrifié par le bruit d’une créature la dame meurt.
Le Docteur se rend alors chez Alison, la barmaid qu’il a rencontrée. Là elle lui explique, et lui dit qu’il est donc ‘Le Docteur’. Aucune finesse n’est malheureusement présente dans ces dialogues.
Arrive alors des créatures que le Docteur arrive à exploser. Ensuite, il explose la maison. Après avoir dit que ça y est grâce à lui tout le monde est mieux, il s’excuse finalement pour la maison ! (quand je disais que ça ressemblait à une parodie!!). Ayant constaté la disparition du son Tardis, il contacte UNIT (via un téléphone portable ressemblant à un mini-Tardis, idée intéressante de l’épisode). Ceux-ci veulent bien l’aider si le Docteur fourni aussi des services à UNIT. Pendant ce temps, les créatures pénètrent dans le Tardis, mais le Master présent à l’intérieur les expulse.
Accompagné d’UNIT le Docteur visite les grottes. Ici on constate finalement que ce Docteur partage quelques similitudes avec le 10ᵉ Docteur : ainsi il refuse de prendre une arme, et finalement manipule les soldats pour se retrouver isolé avec une créature. Le Docteur est fasciné par la dentition de la créature et parviens alors à rejoindre le QG des bestioles. Celles-ci ont donc des technologies avancées s’appuyant sur leurs capacités soniques, et peuvent créer des trous noirs. Elles ont en otage Alison, la barmaid, qui s’est fait kidnapper. Le Docteur leur donne alors leur Tardis, où l’on apprend que le Master présent est en fait ici un androïde et qu’il est donc en mesure de le désactiver.
À ce propos, bien que le Master à l’apparence physique des Masters classique, sa voix est jouée par Derek Jacobi qui a interprété le rôle dans Utopia. Par ailleurs David Tennant lui aussi doublait une voix dans cet épisode, mais je n’ai pas réussit à le reconnaitre.

Le Docteur est alors envoyé dans un trou noir (oui un trou noir sous terre ! mais on retrouve quelque chose de similaire dans Enemy Of The Bane) mais grâce à son téléphone retrouve son Tardis, où il expulse les créatures.
De retour à UNIT, il apprend qu’ils ont capturé une créature, un Shalka, et le Docteur souhaite l’examiner.
Pendant ce temps, Alison a été libérée, et retrouve son petit-ami. Mais ils sont contrôlés par les Shalkas, et volent un véhicule sans savoir où ils se dirigent. Arrivé dans une forêt, ils retrouvent d’autres habitants de la ville, et Alison à l’impression d’avoir quelque chose dans la tête. Son ami examine, il s’agit d’un mini-Shalka qui lui a été mis à l’intérieur du crâne.
En fait les Shalka ont de la même manière pris possession de plusieurs groupes autour du globe, et comptent à l’aide des cordes vocales des gens, détruire l’atmosphère qui leur est toxique pour l’instant.
Le Docteur sauve Alison, et retourne alors sous Terre avec elle pour une ultime mission.
Il avale alors le mini-Shalka pour apprendre d’eux. Après s’être venté de son excentricité, et de la supériorité des Time Lords, il chante alors pour exploser les créatures avec la bonne fréquence (nan, mais sérieux là, c’est une parodie…). Enfin, il retrouve une grosse créature pour une scène rappelant légèrement Planet Of The Spiders. Le Docteur arrive à balancer la créature dans le trou noir qu’il active temporairement. Et puis grâce à son chant il détruit les créatures autour du monde.

Finalement le Docteur est félicité par l’armée pour son action, et Alison dit au revoir à son copain pour suivre le Docteur.


Pour conclure, un avis mitigé sur cet épisode. L’histoire ne m’a pas transcendé, mais les ennemis ont du potentiel quoique rappelant d’une certaine façon les Tractators (Frontios) et n’apportant pas vraiment quelque chose de neuf.
Le Docteur, difficile de le juger sur un seul épisode. De plus le fait de n’avoir que des animations (bien que plus animées que les précédents webcasts qui étaient plus des audios illustrés, toutefois je n’ai pas été convaincu par la qualité de production) n’aide pas à vraiment s’attacher à la caractérisation.
L’idée du Master en androïde fait plutôt peur à vrai dire, mais surtout parce qu’elle ne peut pas, au même titre que ce Docteur, s’inscrire dans notre continuité. Toutefois ses dialogues sont caricaturaux, ce qui rend la présence du personnage anecdotique ; mais aurait laissé entrevoir un potentiel pour de futurs épisodes.
De plus, comme je le disais au début, j’ai trouvé les dialogues assez simplistes ou caricaturaux, sur qui rend cette histoire peu attachante. Les images sont aussi un peu caricaturales, par exemple quand on voit des peuples des quatre coins du monde. Le public visé était soit très jeune (dans ce cas les références aux classiques sont-elles vraiment nécessaires ?), soit peu respecté.
Pour répondre à la question posée en introduction, là où la nouvelle série aura su donner un nouveau souffle à Doctor Who en partant sur quelque chose de neuf et en réintégrant petit à petit l’univers des classiques, tout en gardant ses propres arcs ; cet épisode lui ne fait que consumer un vieux souffle fatigué. Cet épisode abuse de formules toutes faites (les dialogues du Docteur, du Master, la trame globale monstre+UNIT) ce qui donne l’impression d’une parodie légère quand on connait déjà les classiques, et que les parodies produites dans les années 90 ont globalement suivis la même ligne. Certes la nouvelle série a aussi repris des principes qui font que Doctor Who est Doctor Who, mais sans forcer le trais donc il faudrait au final être aigris pour dire que la nouvelle série soit une parodie, à côté de ce dessin animé.
Cet épisode a toutefois su sans doute apporter des éléments qui ont servi pour la nouvelle série. Pour ne pas être méchant, je ne dirais pas seulement ce qu’il ne fallait pas faire pour relancer la série ; mais par exemple la scène finale où Alyson abandonne son compagnon n’est pas sans rappeler celle de la fin de Rose. De plus le générique est assez curieux : sorte de remix du générique de l’époque du 3ᵉ Docteur, il compte certains caractéristiques que l’on retrouve avec le 11ᵉ Docteur : l’image du Tardis et des éclairs.



Note de canonicité : 0/5
La note de canonicité est une évaluation personnelle de la cohérence de l’épisode dans le DWU en fonction de critères telle que les références à et par la série TV, les contradictions, ou bien le type de format/licence de l’épisode.
Cette histoire a été décanonisée dès que la nouvelle série a commencée à être produite, c’est-à-dire avant même la diffusion du webcast. L’auteur a même qualité cette histoire de ‘unbound’.
Revenir en haut
Mlle-CheetahMaster
Mlle-CheetahMaster

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2014
Messages: 982
Féminin

MessagePosté le: Dim 28 Aoû - 14:36 (2016)    Sujet du message: Scream Of The Shalka Répondre en citant

Je suis d'accord avec la majorité de ta critique. Je n'ai pas non plus aimé le Docteur, les dialogues trop lourds, l’animation et le dessin pas terrible, et l’histoire pas super originale ni bien menée.
La seule chose que j’ai apprécié, c’est le Maitre androïde. Sachant que c’est le Docteur qui l’a créé, et avec les indices qu’on entend dans le film, on est en droit de se demander quelle est la relation du Docteur au Maitre. Ce qui n’est pas clair, c’est si ce Maitre est entièrement un robot ou bien si c’est un robot dans lequel le Docteur a enfermé le véritable esprit du Maitre.
_________________
Fanfictions sur le Maître

« La réalité est un endroit sympa à visiter, mais je n’aimerais pas y vivre. » David A. McIntee
Revenir en haut
Ledru Rollin


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2014
Messages: 298
Masculin

MessagePosté le: Lun 29 Aoû - 23:22 (2016)    Sujet du message: Scream Of The Shalka Répondre en citant

Mlle-CheetahMaster a écrit:
Ce qui n’est pas clair, c’est si ce Maitre est entièrement un robot ou bien si c’est un robot dans lequel le Docteur a enfermé le véritable esprit du Maitre.

Moi, j'avais compris (ou supposé ?) la seconde possibilité... J'avais peur que la présence du Maître soit qu’anecdotique pour au final faire un élément des classiques à mettre en plus dans cet épisode; mais ici il y a un peu plus, et aurai pu être une trame de fond pour une saison si d'autres épisodes avaient été écris.
Et j'aurai alors plutôt parier sur une volonté du Docteur de contrôler le maître, mais n'ayant pu se résigner à le tuer bien sûr!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:52 (2017)    Sujet du message: Scream Of The Shalka

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who & Compagny Index du Forum -> Les Spin Off -> Spin-off général Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com