Doctor Who & Compagny Index du Forum
FAQ
Membres
Profil
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Connexion

S’enregistrer
 

Abducted by the Daleks

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who & Compagny Index du Forum -> Les Spin Off -> Spin-off général
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ledru Rollin


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2014
Messages: 298
Masculin

MessagePosté le: Dim 31 Juil - 16:58 (2016)    Sujet du message: Abducted by the Daleks Répondre en citant

Abducted by the Daleks

Durée : 55 minutes
Publié par: Stella International
Dates : 2005
Réalisateur : Roman Nowicki

Sylvia - Katarzyna Zelnik
Isabella - Eliza Borecka
Barbara - Sonja Karina
Anna - Lina Black / Maria Vaslova
Police Detective - Baron Trenck
Second Police Man - Peter Dawn
Serial Skinner - Lenny Delmore
Hunter - Terry Barlet
Dalek 1 - Connal Rose
Dalek 2 - Pedro Robinns
Dalek 3 - Andrew Witsend

Résumé : 4 jeunes femmes se retrouvent sous l'emprise de Daleks
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 31 Juil - 16:58 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ledru Rollin


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2014
Messages: 298
Masculin

MessagePosté le: Dim 31 Juil - 17:06 (2016)    Sujet du message: Abducted by the Daleks Répondre en citant

Le fameux ‘porno Daleks’ qui en fait n’en ait pas vraiment un. C’est plus un thriller sc-fi érotique destiné à être louer dans les vidéoclubs miteux par quelques étudiants lubriques ; ou bien le genre de navet soft qu’ils passaient sur M6…
Déjà sur le générique je me suis bien marré quand j’ai entendu que ‘Lucifer Sam’ de Pink Floyd était le thème du film. J’espère quand même qu’ils ont payé les royalties à Syd Barrett (les musiques sont créditées à la fin).
Au générique au début, sont crédités les noms de Billy Hartnell, Patrick Baker, et Don Skaro !
Quant à la véritable équipe derrière, elle avait réalisée d’autres films du genre, j’imagine, mélangeant plans nus, et science fictions / thriller. Je ne me pencherai pas plus sur ces œuvres-là, car bien que les nanas sont gaulées genre ‘blondes de l’est’ ; les fruits sont plutôt gâtés… et siliconés! Dommage, car une seule parmi elles avait cela-dit un joli visage, un avis qui semble partagé.

Au début les 4 nanas sont en voiture pour aller en discothèque. Déjà avec leur accent j’avais déjà du mal à comprendre ce que certaines racontaient. Arrivent ensuite une sorte d’alien à la X-Files au milieu de la route leur causant un accident. Déjà, l’image de cet alien fait peur pour ce qui va suivre niveaux effets.
Heureusement les Daleks sont plutôt convaincants dans leur design, et la façon (cheap) dont ils sont filmés, fait un effet de terreur qui n’est pas mauvais. Par contre, j’ai aussi eu du mal à comprendre eux aussi ce qu’ils disaient parfois.

Les nanas, doivent alors se balader au travers de la forêt, et rapidement on voit qu’elles ne portent rien sous leur robe (logique…). L’une d’entre-elle (celle qui est ‘jolie’) se fait avoir par un stratagème, voulant changer de vêtements, elle se les fait confisquer par téléportation et se retrouve nue. Elle se fait ensuite téléportée dans la base des Daleks qui veulent l’interroger pour en savoir plus sur la Terre… et examiner son corps !
Par ailleurs, les trois autres nanas se disputent, car deux d’entre elle trouvent bizarre que l’autre se fiche de la disparition de la copine. Les deux partent à la recherche et une fois seule, nous montre qu’elles sont lesbiennes. On pourrait alors s’attendre à un numéro entre les deux, genre ‘cabaret burlesque’ ; mais trop rapidement elles retombent dans un côté nunuche mal joué. Il y a quand même un sacré gag : une fois téléportées, les Daleks font part de leur présente… en toussant !

Arrive une première pause, où l’on retrouve la musique de Pink Floyd, et un avertissement par rapport à des scènes stroboscopiques ! Et c’est là que ça devient du grand n’importe quoi. Pour faire leur interrogatoire, les Daleks téléportent la quatrième nana, qui devient alors une dominatrice au fouet ! Rapidement, cela vire à l’action (car oui il y a quand même de l’action). La ‘jolie’ nana, est au final un peu plus débrouillarde, et arrive à se libérer et attaque un Dalek avec un couteau ; mais se fait exterminer. S’ensuit une scène totalement dans le noir (et avec la musique de Pink Floyd) avec parfois quelques flashs lumineux. Au final, les deux nanas se font aussi tuer.

Enfin, arrive une dernière partie, (sur)vendu comme étant XXX.
La dominatrice se retrouve dans la forêt et avec une nouvelle apparence (une autre actrice) et nue (bien sûr). Là, elle se fait assommer et attacher par un type armé. Je n’ai pas très bien saisi les détails, mais elle explique le plot de l’histoire : elle est une alien, vendeuse d’esclaves, venue chercher trois nanas pour la planète Eros. Et a fait un deal avec les Daleks pour l’interrogatoire. Arrive ensuite un autre type (ou bien le même ?) avec un masque d’alien… il s’agit en fait d’un tueur en série mentionné au début. Celui-ci la menace avec son couteau, mais les Daleks le téléporte pour sauver leur amie.

Au final la fille est interrogée par la police ; et ceux-là la livrent de nouveau aux Daleks.

Bref, heureusement pas véritablement un porno, mais un bon navet ayant pour but de montrer des plans nus ; mais au moins a le mérite d’assumer totalement le genre, contrairement par exemple au film de Zygons !

À savoir aussi que la BBC s’était opposé au film (qui a été renommé donc) et le directeur de l’estate de Terry Nation qui avait déclaré que les Daleks ne sont pas des créatures sexuées, et ne font pas du porno.
Toutefois, dans ce film ils restent assez sinistres, et ne font pas preuve d’amusement. Et c’est ce qui est plutôt triste, car ce sont seulement les nanas qui doivent surjouer pour se montrer, et leur donne un côté bien trop nunuche. J’ai donc été déçu qu’il n’y ait pas de scène jubilatoire où les Daleks crient « Ejaculate ! Ejaculate ! » ; visiblement cela serait dans un autre film bien plus hard, sous le délicat nom de Dr. Loo and the Filthy Phaleks.
Voir aussi, cet autre article qui parle du film : http://io9.gizmodo.com/367650/ejaculate-ejaculate-daleks-ultimate-aim-revea…



Note de canonicité : 0/5
La note de canonicité est une évaluation personnelle de la cohérence de l’épisode dans le DWU en fonction de critères telle que les références à et par la série TV, les contradictions, ou bien le type de format/licence de l’épisode.
Faut pas déconner quand même…
Revenir en haut
Mlle-CheetahMaster
Mlle-CheetahMaster

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2014
Messages: 982
Féminin

MessagePosté le: Dim 21 Aoû - 10:26 (2016)    Sujet du message: Abducted by the Daleks Répondre en citant

Je me suis bien marrée à ton résumé du film. J'imagine que ça suffit et que ton effort pour voir ces "choses" nous évite de faire pareil. Laughing
_________________
Fanfictions sur le Maître

« La réalité est un endroit sympa à visiter, mais je n’aimerais pas y vivre. » David A. McIntee
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:53 (2017)    Sujet du message: Abducted by the Daleks

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who & Compagny Index du Forum -> Les Spin Off -> Spin-off général Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com