Doctor Who & Compagny Index du Forum
FAQ
Membres
Profil
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Connexion

S’enregistrer
 

Paradise Towers

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who & Compagny Index du Forum -> Les Docteurs -> Septième Docteur
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mlle-CheetahMaster
Mlle-CheetahMaster

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2014
Messages: 982
Féminin

MessagePosté le: Dim 22 Mar - 17:00 (2015)    Sujet du message: Paradise Towers Répondre en citant

Paradise Towers


Episode

Durée : 4 parties de 25mn
Dates : 5 October 1987 - 12 October 1987 - 19 October 1987 - 26 October 1987
Scénariste : Stephen Wyatt
Réalisateur : Nicholas Mallett

Docteurs : Sylvester McCoy

Compagnons :
Bonnie Langford — Mel Bush

Personnages secondaires :
Richard Briers — Chief Caretaker / The Great Architect
Clive Merrison — Deputy Chief Caretaker
Elizabeth Spriggs — Tabby ; Brenda Bruce — Tilda
Judy Cornwell — Maddy ; Howard Cooke — Pex
Julie Brennon — Fire Escape ; Annabel Yuresha — Bin Liner
Catherine Cusack — Blue Kang Leader ; Astra Sheridan — Yellow Kang
Joseph Young — Young Caretaker ; Simon Coady — Video Commentary

Résumé :
Ces tours était destiné à devenir un lieu de vie paradisiaque. Mel et le Docteur se mettent à la recherche de la piscine qui est censée se trouver au dernier étage. Mais tout semble curieusement dégradé et occupé par des personnages tous plus bizarres les uns que les autres, des groupes de filles qui se nomment Kangs, aux gentilles habitantes qui insistent pour qu'on prenne le thé avec elles, jusqu'aux Gardiens qui ne jurent que par le règlement.

Bonus :
Scènes coupées et étendues
Making of 'Horror on the High Rise'
'Casting Sylvester'
Continuity
'Girls! Girls! Girls! — The Eighties'
Novélisation

Titre: Paradise Towers

Auteur : Stephen Wyatt

Date de publication: 1988 par Target

Audiobook

Durée : ?

Date : avril 2012

Auteur : Stephen Wyatt

Narrateur : Bonnie Langford

_________________
Fanfictions sur le Maître

« La réalité est un endroit sympa à visiter, mais je n’aimerais pas y vivre. » David A. McIntee
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 22 Mar - 17:00 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mlle-CheetahMaster
Mlle-CheetahMaster

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2014
Messages: 982
Féminin

MessagePosté le: Mar 24 Mar - 16:36 (2015)    Sujet du message: Paradise Towers Répondre en citant

Faut pas se leurrer, la saison 24 est mauvaise. Il y a dedans parmi les pires épisodes de la série classique. Et celui-ci ne dépare pas la collection.

Je garde une petite faiblesse pour Time and the Rani, à cause de la Rani en particulier qui fait partie de mes méchants préférés (et c'est une Time Lord, les aliens que je kiffe le plus dans la série, tous tant qu'ils sont).

Mais ici, il n'y a pas de Rani pour sauver les meubles. Il n'y a rien qui sauve quoi que ce soit d'ailleurs.
Quelques moments un peu marrants, comme les mémés cannibales ou l'Hitler de fond de tiroir possédé par le "Grand Architecte", ou alors le Docteur qui prend les gardes à leur propre jeu pour s'échapper. D'autres franchement ridicules, comme le monstre de la piscine (en fait, c'est le robot nettoyeur je suppose Very Happy ), les poubelles carnivores (on va retrouver une poubelle affamée dans Rose, mais elle a au moins le mérite d'être drôle) ou le "grand méchant" lui-même.
Tous ça emmélimélomêlé dans une histoire compliquée où on capte pas grand chose pendant les trois quart du bouzin, juste pour se dire à la fin : "Ah bon, c'était ça ?"

Bref (et cela aurait dû être leur mot d'ordre), l'épisode dont on se passera sans souci.

Ah tout de même : comme Colin Baker avait su faire vivre un excellent Docteur dans des histoires de sous comptoirs, Sylvester McCoy est le seul a tirer son épingle de ce jeu indigeste.
_________________
Fanfictions sur le Maître

« La réalité est un endroit sympa à visiter, mais je n’aimerais pas y vivre. » David A. McIntee
Revenir en haut
Ledru Rollin


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2014
Messages: 298
Masculin

MessagePosté le: Sam 9 Avr - 11:15 (2016)    Sujet du message: Paradise Towers Répondre en citant

Bon :
  • le Docteur qui affronte une créature reptilienne qui est arrivé sur Terre et risque de répandre une arme biologique : OK
  • le Docteur qui affronte un serpent crée à partir d’esprits et qui menace de détruire un peuple : OK
  • le Docteur qui affronte des créatures qui ont pris le contrôle politique d’un état pour bénéficier de son économie : OK
  • le Docteur qui affronte une autre Time Lord qui a kidnappé des scientifiques afin de créer un manipulateur temporel : OK
  • le Docteur qui affronte des scientifiques souhaitant anéantir la société sur Terre et revenir à l’âge des dinosaures : OK

Mais le Docteur qui doit affronter un architecte réduit à un sorte d’état machine dans une cave d’un HLM et qui utilise des chariots poubelles pour tuer des gens… Non ça ne passe pas, désolé !

Voilà en gros pour résumé mon impression sur Paradise Towers. Outre le scénario qui est assez nul donc : dans un futur, un architecte qui aimait trop ses œuvres ne voulait pas que les gens les habites (jusque là ça passe) deviens alors dangereux (ça passe encore) et a été transformé en machine (wtf ?! ok, c’est de la science fiction, mais de là à faire que le moindre psychopathe invente comme ça un truc délirant…) et terrorise les habitants qui ne sont jamais sorti (pourquoi ? ha… une guerre ? mais depuis combien de temps ?! vous avez pas les news ?!) et qui mangent alors des rats (mais aussi des pâtisseries ? qui vienne d’où alors ?). Il a alors très faim ‘des ‘Hungry ! Hungry !’ pas sans rappeler The Idiot's Lantern), et en utilisant des bennes à ordure (vachement peur !) finalement arrive à se mettre dans le corps d’un type (wtf ?!) pour avoir l’air complètement bourré…
Donc, outre ce scénario, on a le droit en plus à des colonies (oups…) d’enfants, de filles (oui c’est un programme pour les enfants), et qui se font la guerre avec leur cris de ralliements.
Le Docteur sait quand même y faire, et montre que malgré son âge il est cool. Ainsi il sait répéter les gestes des gamines, et montre qu’il sait parler aux jeunes lui ! D’ailleurs on aura souvent le droit au Docteur sympa avec McCoy : qui joue de la musique avec des cuillères en accompagnant un blues man, ou qui se met à crooner, ou bien fait des tours de magie ! Quel bel homme ! N’empêche j’imagine qu’en tournant l’épisode il a du avoir peur de se coller une casserole au cul !

L’histoire donc pèche à convaincre. On essaye d’introduite du mystère avec le fait que le Docteur est pris pour l’architecte. Ou bien par le fait que Mel se retrouve prisonnière des vieilles dames.
Les gardiens eux n’en mènent pas large, et on a le droit à un gag classique du Docteur pour s’échapper. Après cela, seulement le type aura pus de jugeote, et le Docteur arrivera à réunir tout le monde.
Seul l’ado beau-gosse qui n’en mène pas large restera mal aimé, mais saurai au final faire part d’héroïsme. L’épisode n’est donc pas sans rappeler une dure morale de la vie : quand personne ne nous aime, le suicide est la seule solution, à condition bien sûr de mourir en héro.

Pour résumer un épisode bon à jeter aux ordures !
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:51 (2017)    Sujet du message: Paradise Towers

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who & Compagny Index du Forum -> Les Docteurs -> Septième Docteur Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com