Doctor Who & Compagny Index du Forum
FAQ
Membres
Profil
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Connexion

S’enregistrer
 

The Deadly Assassin

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who & Compagny Index du Forum -> Les Docteurs -> Quatrième Docteur
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mlle-CheetahMaster
Mlle-CheetahMaster

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2014
Messages: 982
Féminin

MessagePosté le: Mer 4 Mar - 14:49 (2015)    Sujet du message: The Deadly Assassin Répondre en citant

The Deadly Assassin

Episode

Durée : 4 fois 25 mn
Dates : 30 October 1976 - 6 November 1976 - 13 November 1976 - 20 November 1976
Scénariste : Robert Holmes
Réalisateur : David Maloney

Docteur : Tom Baker

Compagnons :


Personnages secondaires :
Peter Pratt — The Master
Angus MacKay — Borusa
Bernard Horsfall — Chancellor Goth
Erik Chitty — Co-Ordinator Engin
George Pravda — Castellan Spandrell
Derek Seaton — Commander Hilred
Maurice Quick — Gold Usher
Hugh Walters — Runcible
Llewellyn Rees — The President
John Dawson, Michael Bilton — Time Lords
Peter Mayock — Solis
Helen Blatch — Voice

Résumé :
Le Docteur reçoit l'appel de Gallifrey et il laisse Sarah Jane sur Terre, car les Humains n'y sont pas admis. Pendant qu'il se rend sur sa planète, il est témoin d'une horrible scène : au moment où il remet sa démission et doit nommer son successeur, le Président du Haut Conseil est assassiné. Le Docteur doit empêcher le drame de se produire.

Bonus :
Making of 'The Matrix Revisited'
'The Gallifreyan Candidate' documentaire sur l'influence de 'The Manchurian Candidate' sur le scénario de l'épisode
'The Frighten Factor'
Easter Egg
Novélisation

Titre: Doctor Who and The Deadly Assassin

Auteur : Terrance Dicks

Date de publication: 1977 par Targeet & WH Allen


_________________
Fanfictions sur le Maître

« La réalité est un endroit sympa à visiter, mais je n’aimerais pas y vivre. » David A. McIntee
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 4 Mar - 14:49 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mlle-CheetahMaster
Mlle-CheetahMaster

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2014
Messages: 982
Féminin

MessagePosté le: Jeu 12 Mar - 13:30 (2015)    Sujet du message: The Deadly Assassin Répondre en citant

Lennox a écrit:

Oh et puis son départ. Déjà son Tardis à l'apparence d'une horloge, dont on en a vu aucune sur Gallifrey (son chameleon circuit doit aussi être cassé ^^). Et puis la réaction des 2 Timelords. C'est limite si c'est pas :
- Oh regarde le Master est pas mort.
- Ah ouais...
- Au revoir Master.
- On va manger?

Laughing Ça me fait penser aux Mages de l'Université de l'Invisible (Annales du Disque-Monde) cette conversation.

Mais en plus, c'est complètement ça. Jusqu'à la fin, cet épisode est mal foutu. De très bonnes idées totalement mal exploitées. Vraiment dommage.

Sinon, pour ce qui est de l'explication : "comment il s'est retrouvé dans cet état ?", je crois qu'il n'y en a pas. Je n'ai pas vu plus d'explications dans la suite que dans cet épisode. Je ne pense même pas qu'il y en ait dans les bouquins et audio-book. On parle de WTF dans la nouvelle série, mais l'ancienne était assez fortiche là dessus aussi. (Il y a un autre gros gros WTF à propos du Master, plus loin dans la série, mais je ne veux pas te spoiler, donc, motus.)
Au moins, pour le retour du Master dans "The sound of drums" et comment il s'est sorti de la chute dans l'Oeil de l'Harmonie, à la fin du film de 1996, il y a une explication "rationnelle" : les Time Lords l'ont ressuscité pour qu'il participe à la Guerre du temps.

Et pourquoi il survit malgré tout, ça il le dit : c'est sa haine des Time Lords et du Docteur qui le maintient en vie. Encore une explication WTF, mais au moins une explication (pas tant WTF que ça finalement, Koschei n'est-il pas réputé pour être celui qu'on ne peut pas tuer).


A propos de Gallifrey, j'aime bien, moi, justement ce côté "ordinaire" des Time Lords. Il y a à la fois chez eux beaucoup de puissance (voir The War Game de Two) et aussi que ce sont des "hommes" comme les autres, avec leurs défauts.

Tu verras par la suite que la société de Gallifrey, c'est plus la décrépitude et la rigidité d'une très ancienne société, figée dans ses habitudes (pourquoi crois-tu que des gens comme le Docteur ou le Maître en soient partis si ce n'est pour échapper à cet immobilisme?) que ce qu'on voit dans End of Time, ce côté grandiose. Les Time Lords de The End of Time, ce sont les Time Lords que la Guerre du Temps a transformés. Je les trouve, personnellement beaucoup moins intéressants, plus monolithiques, sans nuance (en plus, à part Rassillon et un ou deux autres, on les voit juste faire de la figuration).


Perso, je kiffe un maximum tous les épisodes qui se passent sur Gallifrey et tous les Time Lords de l'ancienne série.

Après avoir encore revu cet épisode, je suis toujours d'accord avec ce que j'ai dit plus haut sur les Time Lords et le fait de les voir "dans leur intimité", avec un côté pantoufle qui côtoie un côté surpuissants et assez durs.

On les voit quand même dans cet épisode torturer le Docteur, réinventer l'histoire pour ne pas salir la mémoire de l'un d'entre eux qui est responsable de la mort de leur Président et de nombreux autres morts et dégâts, afin que le peuple garde sa confiance dans ses dirigeants.

Mais on les voit aussi papoter comme des papy en disant "de mon temps".

Des papy pas si inoffensifs, puisque l'un d'entre eux, qui est le chef de la sécurité quand même, donc pas censé être le plus doux, sortir tranquillement un staseur de sa poche et assommer ou tuer, on ne sait pas trop, un garde comme il chasserait une mouche.

J'aime beaucoup aussi le Maître qu'on voit ici et j'en ai d'ailleurs fait deux (et bientôt trois j'espère) fan-fictions. mais c'est vrai qu'il est sous exploité.

Son état est expliqué dans un bouquin (Legacy of the Daleks).
Après avoir tué le mari de Susan David Campbell, il prend celle-ci en otage pour s'enfuir, sans savoir qu'elle est la petite-fille du Docteur (donc une Time Lord), mais elle lui tire dessus avec sa propre arme (le Tissu Compression Eliminator ou TCE) alors qu'il tient lui même une arme dalek. L'explosion qui en résulte le tue presque et en fait ce semi-cadavre ambulant. Les Time Lords ayant repéré la matérialisation d'un TARDIS sur Tersurus, la planète où cet évènement a lieu, le Chancelier Goth va enquêter et c'est là donc qu'il rencontre le Maître et s'allie avec lui. [source tardis.wikia]


Étant donné que ce Maître-là est censé être le même que celui joué par Roger Delgado, son comportement extrêmement différent peut s'expliquer par son état de dégradation qui envoie son esprit plus loin encore sur les rives de la folie.

D'ailleurs, lorsqu'il retrouve un corps, ensuite, après The Keeper of Traken, il reprend un comportement plus calme, plus posé, moins grinçant, mais tout aussi déséquilibré.


Amandier a écrit:
J'ai ri en voyant l"aspect du maitre mdr.

Tu es un peu sadique non ? Surprised Very Happy Il dit qu'il souffre horriblement, pauvre bichounet. Crying or Very sad
_________________
Fanfictions sur le Maître

« La réalité est un endroit sympa à visiter, mais je n’aimerais pas y vivre. » David A. McIntee
Revenir en haut
Ledru Rollin


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2014
Messages: 298
Masculin

MessagePosté le: Ven 8 Jan - 20:14 (2016)    Sujet du message: The Deadly Assassin Répondre en citant

Mon avis était quelque peu mitigé quant à The Deadly Assassin. Disons que le tout était quand même très kitsch, les décors et costumes Gallifréens, le Master en état de décomposition (cet état était pour ne pas mettre un nouveau visage suite au décès de Delgados, et est expliqué dans un roman je crois), et l’œil d’Harmony qui menace de tout faire effondrer à la fin.
Après, mis à part tous ces éléments de réalisation, c’est quand même un très bon épisode.

On y retrouve la marque du master avec son tissu-compressor. Bien sûr à la fin il s’échappe avec son Tardis (on le voit venir que cette vieille horloge fait bizarre sur Gallifrey). La Matrice est bien sûr totalement comme Matrix : ainsi les personnages s’affrontent dans une réalité virtuelle. Le fait que le Docteur est en proie à des embuches qui sont apporté par le Master ou son complice m’a fait penser à The Time Monster quand le Master met des embuches à UNIT. Le duel était en effet un peu trop long, et faisait un peu perdre le fil de l’intrigue principale. C’est effectivement intéressant de voir l’autre Time Lord (je ne sais plus s’il s’agit de Borusa) qui tue effectivement l’autre un peu comme une mouche. Par contre, le fait que ce n’était pas le Master dans la matrice, mais l’autre prétendant à la présidence je ne l’avais pas vu venir. Par ailleurs, le fait que le Docteur se soit présenté (à la base pour sa défense) à la présidence sera exploité dans The Invasion Of Time.

Je ne saurai pas en dire mieux que Tyr sur les Time Lords et leur société. Par contre ce qui m’a gêné c’est qu’à part une remarque d’un Time Lord à un autre, la Régénération n’est pas du tout exploité, et au final c’est un peu bête de voir les Time Lords mourir comme cela alors qu’ils sont supposé être sur-puissants.

Enfin, cet épisode a quand même été pompé, pour la trame principale, pour le téléfilm de 1996 : le Master n’a plus du corps, et pour pouvoir se réhabiliter à besoin d’ouvrir l’œil d’Harmony.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:53 (2017)    Sujet du message: The Deadly Assassin

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who & Compagny Index du Forum -> Les Docteurs -> Quatrième Docteur Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com