Doctor Who & Compagny Index du Forum
FAQ
Membres
Profil
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Connexion

S’enregistrer
 

Genesis of the Daleks

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who & Compagny Index du Forum -> Les Docteurs -> Quatrième Docteur
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mlle-CheetahMaster
Mlle-CheetahMaster

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2014
Messages: 982
Féminin

MessagePosté le: Mar 3 Mar - 13:44 (2015)    Sujet du message: Genesis of the Daleks Répondre en citant

Genesis of the Daleks


Episode

Durée : 6 fois 25 mn
Dates : 8 March 1975 - 15 March 1975 - 22 March 1975 - 29 March 1975 - 5 April 1975 - 12 April 1975
Scénariste : Terry Nation
Réalisateur : David Maloney

Docteur : Tom Baker

Compagnons :
Elisabeth Sladen — Sarah Jane Smith
Ian Marter — Harry Sullivan

Personnages secondaires :
Michael Wisher — Davros ; Peter Miles — Nyder
Stephen Yardley — Sevrin ; Harriet Philpin — Bettan
Dennis Chinnery — Gharman ; James Garbutt — Ronson
Guy Siner — Ravon ; Jeremy Chandler — Gerrill
Drew Wood — Tane ; Andrew Johns — Kravos
Tom Georgeson — Kavell ; Ivor Roberts — Mogran
Richard Reeves — Kaled Leader ; Peter Mantle — Kaled Guard
Michael Lynch — Thal Politician
Pat Gorman, Hilary Minster, John Gleeson — Thal Soldiers
Max Faulkner — Thal Guard
John Scott Martin, Cy Town, Keith Ashley — Daleks
Roy Skelton — Dalek Voices
John Franklyn-Robbins — Time Lord

Résumé :
Le Docteur est intercepté lors de son voyage de retour de la Terre à l'Arche par les Seigneurs du Temps. Ils veulent qu'il interfère dans la création des Daleks pour éviter futur où ils domineraient l'univers. On lui a donné un anneaux temporel à utiliser pour revenir à son TARDIS lorsque sa tâche sera terminée.

Bonus :
Making of 'Genesis of a Classic'
'The Dalek Tapes'
'Continuity Compilation'
Blue Peter 1975
The Doctor Who Annual 1976
Soundtrack

Durée : 60 minutes

Date : Octobre 1979

Narration par : Tom Baker

Bonus :
Une version existe avec en bonus Exploration Earth. Attention que toutefois cette version a été édité pour que tout tienne sur un seul disque, et est donc incomplète.

Script

Date de publication: 2001 par BBC Books

Auteur : Justin Richards, Barnaby Harsent & Andrew Pixley
Novélisation

Titre: Doctor Who And The Genesis of the Daleks

Auteur : Terrance Dicks

Date de publication: 1976 par Taget & Allan Wingate, 1979 par Pinnacle, 2016 par BBC Books


_________________
Fanfictions sur le Maître

« La réalité est un endroit sympa à visiter, mais je n’aimerais pas y vivre. » David A. McIntee
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 3 Mar - 13:44 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mlle-CheetahMaster
Mlle-CheetahMaster

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2014
Messages: 982
Féminin

MessagePosté le: Mar 10 Mar - 11:54 (2015)    Sujet du message: Genesis of the Daleks Répondre en citant

Nous avons donc fini le très mythique Genesis of the Daleks hier soir dans notre marathon classique. Un des très rares épisodes de Doctor Who de l'ancienne série à avoir bénéficié d'une VF à l'époque de sa diffusion. Il y en a quelques uns, mais en fait c'est le seul disponible assez facilement et qui a été diffusé pendant la nuit Doctor Who sur F4.

Cette VF n'est d'ailleurs pas trop mal faite, je trouve (et pourtant je hais les VF en général et celle de la nouvelle série en particulier, peut-être parce que je suis tellement habituée aux vraies voix que les voix française m'arrachent les oreilles). Mis à part quelques ratés comme le "Doctor Whowhowhowho" du générique et la voix de Davros.

Davros, justement, parlons-en de Davros. Sa première apparition dans la série et déjà il est le complet personnage bien effrayant qu'on retrouvera par la suite. À la fois très intelligent, retord, complètement mégalomaniaque et fou certainement. Mais une folie froide, calculatrice, encore plus flippante qu'une folie violente.

Bien entendu comme tout le monde, l'analogie aux nazis ne m'a pas échappée et d'ailleurs, dès le départ, les Daleks ont été pensés ainsi par Terry Nation, c'était donc assez logique qu'on retrouve ça avec les Kaleds.

Mais évidemment ce qui est intéressant c'est de voir qu'aucun des camps, y compris celui des plus démunis, les Mutos, n'est entièrement celui des gentils. Les Mutos haïssent et veulent tuer tous les Norms (ce en quoi on peut les comprendre, mais pas les excusez, bien sûr). Les pacifistes Thals de l'épisode Daleks sont ici à peine plus sympathiques que les Kaleds, puisqu'à la fois ils prévoient de détruire totalement ceux-ci avec leur fusée bourrée de je ne sais quelle arme, mais aussi utilisent les Mutos comme travailleurs jetables.

Pour ce qui est du rythme de l'épisode, certes certaines scènes auraient pu être sinon enlevées du moins rendues plus courtes (l'évasion de Sarah par exemple), mais dans l'ensemble, j'ai trouvé ça plutôt bien composé, avec pas trop de déchets. Les décors sont vraiment bien et pas un instant je n'ai senti le côté studio. L'atmosphère est étouffante à souhait et c'est ce qu'il fallait pour cette histoire. Même l'extérieur ne donne pas une sensation de liberté ce qui est parfait je trouve justement. Tous ces gens sont enfermés : dans leur bunker, dans leur dôme, dans leurs convictions, dans leur haine de l'autre, dans leur guerre qui dure depuis si longtemps qu'ils n'en connaissent même plus le motif.

Comme toujours un certain nombre de personnages secondaires intéressants, sinon sympathiques. Du froid Nyder qui n'a pas à en remontrer à Davros pour ce qui est d'être retord et sans âme au Mutos qui aide Sarah, Sevrin. Et la petite Thal qui prend la tête de la révolte est bien sympathique aussi.


Bref, cet épisode n'usurpe pas son statut d'être un des meilleurs de l'ancienne série et Terry Nation montre une fois de plus qu'il est un des grands scénaristes de cette époque.
_________________
Fanfictions sur le Maître

« La réalité est un endroit sympa à visiter, mais je n’aimerais pas y vivre. » David A. McIntee
Revenir en haut
Ledru Rollin


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2014
Messages: 298
Masculin

MessagePosté le: Sam 19 Déc - 13:03 (2015)    Sujet du message: Genesis of the Daleks Répondre en citant

Genesis Of The Daleks fait forcément parti des meilleurs épisodes de la série. Certainement car la trame est différente. On n’a pas affaire à des péripéties (comment souvent le cas avec Terry Nation), mais vraiment un scénario plus profond. Pas de Tardis non plus. Et puis le Docteur foire complètement sa mission.

Le Docteur se retrouve donc sur Skaro où il retrouve un Time Lord de la CIA. Skaro est assez différente de celle que l’on connait, puisque bien avant les autres fois où il y a été. J’ai même trouvé un peu dommage que des éléments tels que la jungle détruire par la bombe à neutron n’aient pas été intégrés et que l’on a simplement affaire à de la caillasse.

Les Thals eux sont très différents de ce que l’on a connu. Et les Kaleds sont eux en effet assez proche du Nazisme. Davros et son bras droit sont en effet très flippants. Ils n’hésitent pas à conspirer et à mettre les scientifiques dans la peur. Ils abusent de la situation de guerre pour mener leur projet malsain. Les créatures étranges que l’on avait vu dans The Daleks prennent ici leur origine lorsque l’on voit le musée de horreurs de Davros (ou de la guerre tout simplement). Les Mutos eut sont aussi un résultat de ses expérimentations si j’ai bien compris. J’ai trouvé le déguisement de Davros plutôt réussit. Mieux que les trucs vert fluo que l’on aura par la suite. Les premiers Daleks que l’on voit sont assez amusant. On voit vraiment que Davros les a créés à son image, et que toute la politique Dalek se modélise sur l’esprit de Davros.

Dès la confiscation du Time Ring, on commence à s’inquiéter pour nos héros. La capture de Sarah Jane n’aide pas non plus. La monté sur la fusée pour sortir du dôme n’est pas sans rappelé le Docteur cherchant à sortir de son puis dans Planet Of The Daleks.
Ensuite, la destruction du Kaled dôme montre a quel point Davros et surtout son homme de main qui le supporte sont impitoyables. Ils éliment leur peuple pour ensuite accuser les scientifiques de trahison et cela uniquement dans le but d’imposer la race des Daleks. J’ai cependant trouvé ici aussi dommage que ne soit pas mis l’accent sur les retombées de la bombe à neutron comme elles sont présentées dans The Daleks (radiations, etc.). D’ailleurs rien ne dit ici que c’est une bombe à neutron.

Le passage ou le Docteur raconte ses histoires avec les Daleks fait vraiment peur. Même si le Docteur arrive à détruire les bandes il est surprenant que Davros n’ai pas enregistré l’information dans son crâne. Et voir le Docteur échouer à chaque fois qu’il essaye de vaincre Davros fait vraiment de la peine. Ainsi le personnage de Davros ne peut devenir que de plus en plus diabolique aux yeux du spectateur (qui aurait la moindre hésitation à le tuer s’il pouvait ?). Et pourtant de voir le Docteur hésiter à tuer les Daleks donne envie de le gifler ! Ce n’est pas par pitié pour Daleks qu’il hésite, mais c’est par rapport au pouvoir de changer l’Histoire qu’il hésite. Quoiqu’il en soit, à ce stade de l’histoire il était déjà trop tard. Dès le début Davros avait déjà créé quelques Daleks, et c’était déjà suffisant pour qu’ils puissent procréer et gagner. Le Docteur au final n’a fait qu’assister aux évènements terribles de Skaro : la destruction du peuple Kaled, la bombe à neutron, l’extermination des Thals, la genèse des Daleks, et une rencontre dangereuse avec Davros. Il dit que l’avancée des Daleks sera décalée de quelques centaines d’années, mais nous n’avons aucune raison de le croire. En ce sens, en rien ces actions annulent les histoires de The Daleks et The Daleks’ Invasion Of Earth.

Et pour en savoir plus sur le conflit Kaled-Thals, je ne peux que recommander la mini-série Eho Evohe ! I, Davros...
Revenir en haut
Mikado
Mikado

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2015
Messages: 185
Localisation: France
Masculin Cancer (21juin-23juil) 猴 Singe

MessagePosté le: Mer 23 Aoû - 21:00 (2017)    Sujet du message: Genesis of the Daleks Répondre en citant

J'ai beaucoup aimé cet arc ! Le scénario est profond et intelligent, l'arc ne nous dit pas clairement qui sont les gentils entre les Kaleds et les Thals. Les deux camps sont violents et sans pitié, bref, c'est une guerre. Beaucoup de morts dans cet arc, comme dans beaucoup d'autres arcs de la série classique !

J'aime bien la scène stressante où Sarah-Jane doit monter sur la grille ! J'aime aussi la scène où Davros torture le Docteur, Sarah-Jane et Harry.. d'ailleurs en parlant de Harry, pour moi, c'est comme s'il était absent de l'arc, il ne m'a vraiment pas marqué cette fois alors que je l'avais bien aimé dans les trois arcs précédents Laughing

Bref, bien sûr que c'est un épisode culte et inoubliable, très intéressant à regarder ! Smile
_________________
Revenir en haut
Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:22 (2017)    Sujet du message: Genesis of the Daleks

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who & Compagny Index du Forum -> Les Docteurs -> Quatrième Docteur Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com