Doctor Who & Compagny Index du Forum
FAQ
Membres
Profil
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Connexion

S’enregistrer
 

The Green Death

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who & Compagny Index du Forum -> Les Docteurs -> Troisième Docteur
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mlle-CheetahMaster
Mlle-CheetahMaster

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2014
Messages: 982
Féminin

MessagePosté le: Sam 28 Fév - 14:53 (2015)    Sujet du message: The Green Death Répondre en citant

The Green Death


Episode

Durée : 6 fois 25 mn
Dates : 19 May 1973 - 26 May 1973 - 2 June 1973 - 9 June 1973 - 16 June 1973 - 23 June 1973
Scénariste : Robert Sloman and Barry Letts
Réalisateur : Michael E. Briant

Docteur : Jon Pertwee

Compagnons :
Katy Manning — Jo Grant

Personnages secondaires :
Nicholas Courtney — Brigadier Lethbridge-Stewart
Richard Franklin — Captain Mike Yates ; John Levene — Sergeant Benton
Stewart Bevan — Professor Clifford Jones ; Jerome Willis — Stevens
Mitzi McKenzie — Nancy ; Ben Howard — Hinks
John Rolfe — Fell ; Tony Adams — Elgin
Roy Skelton — James ; John Dearth — Voice of BOSS
Richard Beale — Minister of Ecology ; Talfryn Thomas — Dave
Roy Evans — Bert ; Mostyn Evans — Dai Evans
John Scott Martin — Hughes ; Ray Handy — Milkman
Terry Walsh, Brian Justice — Guards
Jean Burgess — Cleaner

Résumé :
Dans une mine abandonnée, les ouvriers chargés de la maintenance meurent d'une mystérieuse maladie ou empoisonnement. Leur peau devient vert fluorescent. Se pourrait-il que cela ait un rapport avec l'usine de Global Chimical, une entreprise qui prêtant pouvoir tirer plus d'énergie de la même quantité de pétrole ? Le professeur Jones en semble convaincu et Jo se rend sur place, déterminée à l'aider.

Bonus :
Making of 'The One With The Maggots'
Documentaire 'Global Conspiracy!'
'Visual Effects' documentaire sur les effets spéciaux
Interview de Robert Sloman
Interview de Stewart Bevan
Wales Today
Doctor Forever! The Unquiet Dead: interview de Russell T Davies
'What Katy Did Next'
Novélisation

Titre: Doctor Who and The Green Death

Auteur : Malcolm Hulke

Date de publication: 1975 par Target, 1981 par WH Allen

Audiobook

Durée : ?

Date : octobre 2008

Auteur : Malcolm Hulke

Narrateur : Katy Manning


_________________
Fanfictions sur le Maître

« La réalité est un endroit sympa à visiter, mais je n’aimerais pas y vivre. » David A. McIntee
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 28 Fév - 14:53 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mlle-CheetahMaster
Mlle-CheetahMaster

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2014
Messages: 982
Féminin

MessagePosté le: Lun 2 Mar - 16:11 (2015)    Sujet du message: The Green Death Répondre en citant

Un des meilleurs de l'époque Troisième Docteur, incontestablement. Il y a tant à dire que je ne sais pas où commencer.

Ça commence très fort avec un village sinistré du pays de Galles, dont la mine est fermée depuis des années et un mineur qui meurt en devenant tout vert. Ça continue tout aussi fort avec le Docteur qui veut absolument visiter Metebelis III, une planète au soleil bleu, faite de saphirs bleus (ça ne vous rappelle pas quelque chose ? Hein ? Midnight, non ?). Seulement Jo ne veut pas partir avec lui. Et il part tout seul.

On suit alors en parallèle Jo et son histoire de mine hantée et d'entreprise qui promet mont et merveille aux habitants contre une petite pollution pas bien méchante et l'histoire du Docteur sur Metebelis III, une planète pas si accueillante, finalement.

Les choses se compliquent quand Jo, voulant porter secours à un mineur coincé en bas, rencontre des asticots géants brillant d'un vert fluorescent.

Ce sont les résidus que l'usine Global Chimical déversent dans la mine abandonnée qui semblent à l'origine de cette "mort verte".
Jo et le Docteur vont tenter de trouver comment détruire les asticots géants dont le seul contact vous contamine et vous tue (mais tout le long de l'épisode, tout le monde les manipule à mains nues, va comprendre !). Ils sont aidés par le professeur Jones, un éminent biologiste, prix Nobel et écologiste qui a créé un super champignon pour remplacer la viande dans l'alimentation humaine.

Les membres de la direction de Global Chimical ont un comportement étrange. Spécialement le patron M. Stevens. On s'aperçoit alors qu'il est dirigé par une entité qui lui donne des ordres.

Ce que j'aime dans cet épisode :

- La fameuse entité est en réalité l'ordinateur central de l'usine. Stevens l'a programmé tellement bien qu'il a finit pas devenir conscient et intelligent. Il a même demandé à son créateur d'introduire des erreurs dans sa programmation car l'homme fait des erreurs et il est plus efficace qu'un ordinateur.
Puis il s'est connecté au cerveau de Stevens et le dirige comme une marionnette. Cet ordinateur s'appelle le BOSS : Biomorphic Organisational Systems Supervisor. Il a pour intention de prendre le pouvoir sur le monde par l'intermédiaire des ordinateurs et aussi des humains qu'il transforme en super esclaves. Et tout ça pour le bien de... "Global Chimical". Et oui, de l'entreprise. Ça paraît assez ridicule, mais c'est logique en fait. Après tout au départ, il a été créé pour ça et les ordinateurs manquant d'imagination, il continue dans cette voie. Il dit d'ailleurs à un moment : "ce qui est bon pour Global Chimical est bon pour le monde".
Mais apparemment, cette entité super logique a ses faiblesses et l'une d'elles est qu'il devient à la fois mégalomaniaque et un peu dérangé. Les moments où il chatonne à la fin de l'épisode et surtout où il souhaite créer un orchestre d'esclaves pour jouer de la musique sont à la fois amusants et assez effrayants. Ça m'a fait penser aux orchestres qui jouaient de la musique dans les camps de concentration (d'ailleurs, l'idée vient peut-être de là).

- L'histoire d'amour de Jo et du professeur Jones. Ah là là ! Jo qui abandonne le Docteur parce qu'elle est tombée amoureuse du beau biologiste ! Contrairement à d'autres histoires semblables dans la série (on a déjà eu deux compagnes qui arrêtent le voyage par amour), celle-ci est mieux amenée et ne semble pas tomber du ciel tout à coup. Par contre, à la fin quand le Docteur s'en va sans Jo, c'est triste. On le sens vraiment touché par cet abandon. Petite larmette obligatoire.

- Le Docteur roi du déguisement. Quelques passages à mourir de rire dans cette histoire. Pour s'introduire dans l'usine sans se faire repérer, le Docteur se déguise d'abord en laitier (avec l'accent gallois et le langage qui va avec), puis en femme de ménage. Le moment où il essaye d'attirer l'attention du capitaine Yates (lui aussi en mission secrète dans l'usine) et où celui-ci le dévisage en détail est un des moments les plus drôles de la série.

- Le personnage de Bert, le mineur qui se retrouve dans les souterrains avec Jo est fort attachant. L'acteur a joué aussi un alien dans The Daleks' Master Plan et un mineur également (décidément) dans The Monster of Peladon.

Ce que je n'aime pas :

Je ne vois pas. Peut-être un peu trop de personnages, notamment dans l'usine. On finit par se perdre un peu sur qui est qui, qui est déjà sous l'influence du BOSS et qui ne l'est pas encore. Mais c'est léger comme critique.

L'effet spécial lumière bleue quand le Docteur, puis Yates utilisent le cristal ramené par le Docteur de Metebelis III pour désenvoûter les gens du BOSS, je ne sais pas pourquoi, il m'a dérangée. Pourtant je suis habituée aux effets spéciaux cheap de l'ancienne série, mais celui-ci me gêne.

Bref, je recommande cet épisode : parce que c'est le dernier de Jo, parce que le thème est très "années 70", parce que le Docteur se déguise, parce que le BOSS chante du Beethoven et du Wagner... entre autres choses.

lina a écrit:
Je suis d'accord sur tout sauf pour l'histoire d'amour. Enfin, elle, oui est bien amenée, mais Jo quitte le Docteur parce que l'autre la demande en mariage. Ça c'est un peu abusé.
La petite intrépide de Jo qui quitte le Docteur parce qu'un gars qu'elle connaît à peine la demande en mariage...


En fait elle quitte le Docteur pour partir en Amazonie avec le professeur Jones. La demande en mariage arrive après. Donc ça reste Jo l'aventurière. Elle change juste d'aventure. Et déjà, au début de l'épisode, on sent quand même chez elle une certaine lassitude de la vie avec le Docteur.
_________________
Fanfictions sur le Maître

« La réalité est un endroit sympa à visiter, mais je n’aimerais pas y vivre. » David A. McIntee
Revenir en haut
Ledru Rollin


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2014
Messages: 298
Masculin

MessagePosté le: Sam 7 Nov - 16:46 (2015)    Sujet du message: The Green Death Répondre en citant

Un épisode comme The Green Death montre malheureusement que petit à petit les épisodes UNIT vont perdre de leur splendide…
Bon, je n’ai pas été trop fan en fait de la trame de cette épisode (qui toutefois à beaucoup d'autres qualités). Essentiellement parce que comme je l’ai déjà dit pour The War Machines, l’idée de l’ordinateur intelligent est un thème de SF daté d’une époque où les gens ne savaient pas ce qu’était un ordinateur. C’est dommage car l’idée d’un désastre écologique était pas trop mal, et aurait pu être justifiée d’une manière plus crédible.

Mais à part cela, les personnages étaient assez sympas : le Docteur déguisé en milk man que je n’avais pas reconnu ! Yates infiltré que je n’avais pas reconnu non plus, alors qu’il fait toujours un peu bad boy à côté de Benton, en civil il a plutôt une bonne tête de fan des Beatles ! (le jeune scientifique lui a une tête de Pink Floyd !)
Benton lui reste fidèle à lui-même, à donner de la nourriture aux asticots criant « petits, petits ! ». Seule Jo malheureusement en fait trop dans le genre effrayé/crieuse, au même titre que Victoria dans Fury From The Deep, pour bien faire comprendre au spectateur qu’elle compte nous quitter.

Le cristal aussi à son importance, puisse que son pouvoir et ce qu’il permet sera alors développé dans Planet Of The Spiders. J’ai bien aimé le gag du pauvre Docteur qui part seul chercher son cristal et revient les vêtements déchirés et prêt à faire n’importe quoi pour se changer les idées.

La scène finale reste aussi culte que celle de Daleks’ Invasion Of Earth[/i%5D][i]Daleks’ Invasion Of Earth[/i]. On comprend que quoi qu’il arrive le Docteur n’est pas un fêtard, et préfère rester sous pression à travailler plutôt que se mêler à une foule joyeuse qui au fond n’est pas son peuple et ses amis qui lui manquent peut-être (si toutefois il a déjà eut de vrais amis autre que des compagnons de route…)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:33 (2017)    Sujet du message: The Green Death

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who & Compagny Index du Forum -> Les Docteurs -> Troisième Docteur Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com